Laval : L'extinction de l'éclairage public fait naître un sentiment d'insécurité

08h00 - 30 novembre 2018
Laval : L'extinction de l'éclairage public fait naître un sentiment d'insécurité
Certains quartiers ressemblent à des trous noirs.

Depuis plusieurs mois, trois quartiers de la ville voient leurs lampadaires s’éteindre à 23h. Objectif: faire des économies. Mais les habitants ont un sentiment d’insécurité.

Changement de trajet pour rentrer chez soi le soir, sentiment d'insécurité... Les habitants du Bourny, de la Pillerie et de Thévalles ne voient plus leur quartier de la même manière après 23h. Passé cette heure fatidique, l'éclairage public s'éteint. Une grande partie de ces quartiers sont plongés dans le noir.

La Mairie de Laval a motivé cette décision par le souhait de faire des économies financières et d'énergie. Si certains habitants voient la mesure d'un bon œil, d'autres sont plus dubitatifs.

L'extinction de l'éclairage public créé-t-il de l'insécurité ? Quel est leur sentiment en rentrant tard le soir ? Les Lavallois auraient-ils peur du noir ? Retrouvez l'intégralité de notre dossier dans notre édition du jeudi 29 novembre.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire