Première défaite à domicile pour Laval face à Pau

21h47 - 23 novembre 2018 - par .
Première défaite à domicile pour Laval face à Pau
La vaillance de Pau a fait chuter à Le Basser de pâles Lavallois.

Pour le retour de François Ciccolini sur le banc, Laval a essuyé sa première défaite à domicile de la saison face à Pau (0-2) et lâché la première place.

Les Tango pouvaient espérer plus de fluidité dans le jeu, avec les retours de François Ciccolini sur le banc et Alexy Bosetti en soutien de Verdier... Ils ont finalement essuyé leur première défaite à domicile de la saison, au terme d'un match brouillon comme rarement à la maison. Avec le quatuor Vincent-Bosetti-Verdier-Danic devant, Laval a pourtant pris les choses en main, timidement. Bosetti est à l'origine et à la conclusion d'une première situation, sans grand danger pour Guendouz (5'). Tandis que Verdier décoche un tir en pivot sans contrôle aux vingt mètres, qui vient friser la barre transversale (20').

L'entrée en jeu de Thill a tout changé

Côté palois, le bloc en 4-3-3 désireux de presser haut se retrouve vite amputé de Daubin dans l'entrejeu (11'). Un mal pour un bien pour les visiteurs, puisque c'est le jeune international luxembourgeois Thill qui rentre et va amener le danger sur le but de Bouet. D'abord via un coup-franc écarté par le gardien mayennais (30'), puis sur un tir juste à côté aux dix-huit mètres (33'). Le joueur prêté par Metz ouvre finalement le score juste avant la mi-temps, d'un bel enchaînement qui voit sa frappe filer droit en pleine lucarne (0-1, 45'). Laval est menée à la pause et François Ciccolini décide de remplacer Bosetti par Etinof.

Laval n'est plus leader

A la reprise, c'est Verdier qui va surtout se montrer sur le front de l'attaque : de la tête (48'), du pied (51'), mais aussi en se précipitant sur un contre (56'). En difficulté pour s'organiser offensivement, Laval va finalement céder défensivement sur une incompréhension exploitée par Gueye (0-2, 58'). La révoltera n'arrivera jamais vraiment, malgré Vincent contré par deux fois dans la surface (68'), et Ba se heurtant à Guendouz sur corner (73'). Pau manque de peu le KO sur un coup-franc vite joué mais Gueye trouve le petit filet extérieur (80'), tandis que Rincon sauve sur sa ligne un lob de Boisgard (90+3').

La défaite s'avére toutefois piquante pour Laval, d'autant qu'elle intervient deux semaines après celle au Mans... qui chipe la place de leader ! Laval a déçu à domicile : dans ses intentions, son abnégation qui va de paire, et donc au niveau comptable forcément. Il faudra maintenant rattraper cela à l'extérieur, à Villefranche vendredi prochain.

Charles Turcant

Réaction François Ciccolini : "Je ne suis pas déçu car pour être déçu il faut avoir joué... Globalement, l'équipe est passé à côté. Ca fait quelques temps qu'on est moins bien. La première vertue c'est l'envie : c'est ça qui nous manque aujourd'hui."


Stade lavallois – Pau FC : 0-2

Arbitre : Pierre Legeat – 3 886 spectateurs.
Buts : Thill (45'), Gueye (58') pour Pau.
Avertissements : Ba (11'), Vincent (37') pour Laval ; Boisgard (16'), Gueye (90+1') pour Pau.
Laval : Bouet – Perrot, Ba, Dembele (cap), Scaramozzino – Cissé, Milosevic (Rincon, 69') – Vincent (Bakir, 88'), Bosetti (Etinof, 46'), Danic – Verdier. Non-entrés : Mensah (g), Bouhours. Entr : François Ciccolini.
Pau : Guendouz – Bury, Batisse, Beye, Vallier – Daubin (Thill, 11'), Maisonneuve (cap), Namé – Gueye, Guilavogui (Jarju, 85'), Boisgard (Reppert, 90'). Non-entrés : Koné (g), Arbaoui. Entr : Raffaele Novelli.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire