Saint-Georges-Buttavent : Deux amis d’enfance créent des toiles à l’aide de fil tendu

08h00 - 27 octobre 2018 - par R.A
Saint-Georges-Buttavent : Deux amis d’enfance créent des toiles à l’aide de fil tendu
Julien Lecherbault et Anthony Chesneau, ont imaginé un concept permettant de créer une infinité de toiles à partir d’un fil unique.

Anthony Chesneau et Julien Lecherbault veulent populariser le String Art grâce à une machine qui permet une infinité de tracés. Pour parfaire leur projet, ils ont lancé un financement participatif.

L’un est ingénieur en mécanique électronique, l’autre est web designer. Ce duo complémentaire, composé d’Anthony Chesneau et Julien Lecherbault a fait connaissance sur les bancs de l’école primaire de Saint-Georges-Buttavent. Ensemble, ils ont mis au point un concept pour populariser le String Art, un art qui consiste à reproduire des figures à l’aide de fils et de clous. « Nous avons conçu et développé un logiciel et une machine capables de créer des œuvres photoréalistes à partir d’un simple et unique fil. Une idée simple à la réalisation complexe », explique Anthony Chesneau, le porteur du projet.

Needle, la marque des amis d’enfance, qui signifie aiguille en anglais, propose différents visuels : des portraits de gens ou d’animaux, des œuvres d’art, des fleurs, des paysages. « Il existe une infinité de motifs. La possibilité de trajectoires est quasi infinie, il y en a plus que d’atomes dans l’univers. On peut même créer des logos, ou faire des décorations pour des magasins... »

Pour chaque toile, 2 km de fil sont nécessaires

Le concept des deux amis est original, car ils utilisent un seul fil, long de près de 2 km, pour réaliser leurs toiles. Et, les clous ne sont disposés que sur le pourtour de la toile. « Nous travaillons toujours à partir de la même forme, ronde ou carrée, précise Julien Lecherbault. A partir de cette base, c’est la superposition des fils, ou plutôt du fil, qui révéle des contrastes.» A partir d’un fil tiré en ligne droite, ils réussissent à créer des formes arrondies et même à écrire des textes.

Pour aller encore plus loin dans leur projet, Anthony et Julien aimeraient réaliser des toiles personnalisées (visuel, couleur de la toile ou du fil...). Pour cela, ils ont lancé une campagne de financement participatif, sur la plateforme Ulule : https://fr.ulule.com/needle/

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire