Football : faute de joueurs, des communes sans équipe autour de Laval

08h35 - 29 septembre 2018 - par G.P
Football : faute de joueurs, des communes sans équipe autour de Laval
Cette année, le terrain de Châlons-du-Maine ne verra pas d’oppositions entre seniors.

Cet été, plusieurs clubs de football de l’agglomération ont rencontré des difficultés pour lancer une équipe senior. Si Parné-sur-Roc a réussi, Châlons-du-Maine a jeté l'éponge. Explications.

Comme pour les enfants, la rentrée a aussi sonné pour les footballeurs. Si le ballon rond tourne quasiment sur toutes les pelouses des communes de l’agglomération lavalloise, certains seniors n’ont pas rechaussé les crampons. C’est le cas à Châlons-du-Maine, qui a dû se résoudre à une mise en sommeil faute de combattants. « Ça faisait déjà cinq années que c’était juste. La saison passée, nous n’avions que 16 joueurs. Là, seulement 11 seniors étaient prêts à repartir. Ce n’était pas suffisant pour lancer une équipe », explique Henri Guérault, le président de l’AS Châlons-du-Maine.

D’autres clubs sont passés par là, sans arriver à relancer la machine. C’est le cas de Louvigné, qui, malgré un pédigrée régional assez récent, n’a plus d’équipe senior depuis deux ans. A Parné-sur-Roc, l’incertitude a aussi plané durant l’intersaison. Alors que le club comptait entre 30 et 35 seniors l’année dernière, il a dû composer avec le départ ou l’arrêt d’une vingtaine d’entre eux. « Entre dirigeants, on se demandait si on allait avoir une équipe engagée. On ne le disait pas trop fort pour éviter la psychose », rapporte David Cardoso, membre du bureau et arbitre du club.

« La fin d'une génération »

Mauvais résultats lors de l’exercice précédent, départ de l’entraîneur, envie d’arrêter ou d’aller voir si l’herbe est plus verte dans d’autres clubs... le bénévole évoque plusieurs raisons à cette hémorragie. « Plusieurs joueurs étaient présents depuis le début des années 2000. C’est la fin d’une génération pour des gars qui ont plus de 30 ans », complète David Cardoso, arrivé à l’AS Parné au début des années 2000. Malgré ces départs, le club a bien réussi à engager son équipe fanion en D2. La réserve évoluera, elle, en entente avec Forcé. 

Retrouvez la suite dans votre dernière édition du Courrier de la Mayenne.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire