Loiron-Ruillé : l’accordéon comme passion

16h36 - 22 mai 2018
Loiron-Ruillé : l’accordéon comme passion
Arnaud Aubert en train de réaliser les accords sur un accordéon.

Le Souffle du Dépliant est une micro entreprise, installée depuis deux ans à Loiron-Ruillé.

Un jeune aux doigts de fée. Arnaud Aubert est un passionné de musique, et plus spécifiquement d’accordéons. Le jeune artisan, diplômé de l’Institut technologique européenne des métiers de la musique (ITEMM), restaure, répare les pianos à bretelles. « Ce métier est difficile, car il demande beaucoup de calme, de temps et de minutie. L’accordéon est un instrument beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît, surtout quand on doit l’accorder », explique le facteur d’accordéon. Depuis deux ans, il est installé dans la campagne mayennaise près de Loiron-Ruillé.

« Ce métier demande beaucoup de minutie. »

« J’ai besoin de calme, surtout quand je fais les accords, ce lieu est donc parfait pour avoir une concentration optimale. » Il exerce directement dans son salon, où il a installé son atelier.
Arnaud Aubert se démarque de ses concurrents en proposant de réaliser les accords. « C’est un plus dans le milieu, peu de personnes le proposent car c’est ce qu’il y a de plus long et compliqué à faire sur un accordéon. »
Arnaud Aubert informe aussi que la rareté des pièces pour la réparation et la restauration ne lui facilite pas la tâche. « Dès que je récupère un accordéon que je ne pourrai pas réparer, je le démonte pour les pièces. Les outils spécifiques pour le métier n’existent pas non plus, il faut les réaliser soi-même. ».

Retrouve la suite de cette article dans votre dernière édition du Courrier de la Mayenne.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire