Beaulieu-sur-Oudon : un tailleur de pierres au milieu des blés

09h38 - 05 août 2017
Beaulieu-sur-Oudon : un tailleur de pierres au milieu des blés
Reynald Gendreau est prêt à chasser un morceau de granit.

A Beaulieu-sur-Oudon, Reynald Gendreau est tailleur de pierres. Dimanche 6 août, il sera à la fête de la moisson pour proposer une démonstration de son savoir-faire.

Il n'a plus que quelques jour pour se préparer. A Beaulieu-sur-Oudon, pour la fête de la moisson, Reynald Gendreau sera au centre des regards des milliers de visiteurs attendus. Pour la première fois, il fera montre de ses talents de tailleur de pierre.

Local de l'étape, Reynald Gendreau vit à Beaulieu depuis six ans. Dans quelques mois, il installera son propre atelier chez lui. Pour l'instant, il restaure sa maison de ses propres mains. « J'ai commencé mon apprentissage en 1993, à Nîmes chez les Compagnons. J'y suis resté deux ans puis j'ai fait mon tour de France.» A l'issue de celui-ci, l'artisan , originaire de Maine-et-Loire, veut se rapprocher de sa famille et jette son dévolu sur une entreprise lavalloise. Il y est entré en 2008 et l'a quittée en mars dernier.

 « Sur la pierre, on ne peut pas se tromper »

Pour la fête de la moisson, le Belloudonien taillera une jardinière. Pour cela, il usera de la massette, de la broche, de la chasse et des ciseaux pour dessiner un bloc de pierre de Haims (Vienne), lourd de 400 kilogrammes. « Je me suis dit : autant faire un projet sur plusieurs années et qui serve à la commune. » Sur la jardinière sera représenté un épi de blé.

Avant de se lancer, Reynald doit passer par une phase d'esquisses, puis il dessine une épure. « Il s'agit de tracés à l'échelle 1 pour faire mes gabarits, ce qui permet de corriger les erreurs de tracés. Sur la pierre, on ne peut pas se tromper. Il vaut mieux prévoir si quelque chose ne va pas. » Ce n'est qu'après que le tailleur de pierres pourra dégrossir son bloc. Son projet, il veut le développer sur trois ou quatre ans. « Comme ça les gens verront l'évolution du bloc. » Comme de la graine germe le blé année après année, des outils de Reynald naîtra une œuvre de pierre.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire