[Actualisé] Alain Guinoiseau se met en retrait de Debout la France

13h36 - 29 avril 2017 - par L.Q
[Actualisé] Alain Guinoiseau se met en retrait de Debout la France
Alain Guinoiseau, à droite, est le plus proche soutien de Nicolas Dupont-Aignan en Mayenne.

Après le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine le Pen, comment réagissent les deux conseillers municipaux lavallois de Debout la France ?

Alain Guinoiseau est conseiller municipal à Laval, président de l'office de tourisme, vice-président de Laval agglomération en charge du tourisme, et ancien conseiller général de 1994 à 2015. Ce chirurgien dentiste est aussi le représentant de Debout la France en Mayenne. Il était tête de liste en Mayenne pour les dernières élections régionales. 

A la suite du ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine le Pen, Alain Guinoiseau explique dans un communiqué : « Nicolas Dupont-Aignan a décidé de soutenir madame Le Pen pour le second tour des élections présidentielles. Issu d’une famille gaulliste, je ne puis me résoudre à une telle décision. J’ai toujours pensé que nous devions garder notre indépendance politique afin d’assurer la continuité de nos convictions et la cohésion de notre mouvement. Laissons le libre choix aux électeurs ».

Alain Guinoiseau apporte des précisions. Il annonce : "se mettre en retrait du mouvement. Je ne suis absolument pas d'accord avec le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan". Va-t-il quitter le mouvement ? "Nous devons nous réunir après les élections. Pour le moment, je ne démissionne pas"

Une candidature aux legislatives abandonnée

Philippe Vallin, conseiller municipal à Laval, a d'ores et déjà annoncé qu'il quitte Debout la France, ne cautionnant pas le choix de Nicolas Dupont-Aignan. Contrairement à Philippe Vallin, Alain Guinoiseau n'a pas fait la même démarche.

Selon nos informations, François Zocchetto, maire de Laval, aurait demandé à Alain Guinoiseau de clarifier sa situation. S'il devait rester militant de Debout la France, il ne pourrait plus être en accord avec la majorité municipale. Rien ne l'oblige à quitter son parti, mais il ne serait plus considéré comme un membre de majorité.

Enfin, Alain Guinoiseau était pressenti pour être candidat aux législatives sous l'étiquette Debout la France. Il répond clairement : "à ce jour, l'idée d'une candidature pour les législatives est complétement abandonnée".

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire