Mort d'un bébé à Cuillé : la piste criminelle privilégiée

10h58 - 24 mars 2017 - par G.P
Mort d'un bébé à Cuillé : la piste criminelle privilégiée
Les gendarmes sont intervenus mardi à Cuillé. - © Photo d'illustration.

La piste criminelle se précise dans l'affaire du bébé retrouvé mort à Cuillé, puisque l'enfant aurait été secoué par son père. L'homme âgé d'une quarantaine d'années est toujours en garde à vue.

La piste criminelle se précise dans l'affaire du bébé retrouvé mort à Cuillé mardi dernier.

Mercredi, l'autopsie réalisée par l'institut médico-légal d'Angers a révélé que la mort du nourrisson âgé de cinq mois n'était pas naturelle. D'après le Parquet de Laval, l'enfant aurait été secoué par son père, qui l'avait emmené avec lui dans la nuit de lundi à mardi. C'est la famille, le mardi matin, qui a prévenu les pompiers puisque le bébé était inanimé.

Mercredi soir, les parents avaient été placés en garde à vue. Pour le moment, les circonstances du décès restent à déterminer. « Les explications du père méritent d'être approfondies », commente le procureur de la République, Guirec Le Bras.

Le Parquet du Mans a été saisi de l'affaire, du fait de son caractère criminel, en vue d'une ouverture judiciaire et d'une possible mise en examen. Le père devrait être poursuivi pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner, sur mineur âgé de moins de 15 ans, commises par un ascendant. Il resterait ensuite à statuer sur le placement en détention provisoire du Cuilléen.

La mère de l'enfant devrait de son côté être libérée à la suite de sa garde à vue. « On ne peut pas lui imputer quelque chose en l'état », commente le Parquet.

Durant la garde à vue des parents, trois enfants avaient été placés auprès de l'Aide sociale à l'enfant : le jumeau de la victime issu de l'union du couple et deux adolescents issus d'une première union entre la mère et un ex-conjoint.

 

 

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire