A Loiron, une centaine de manifestants face à Olivier Richefou

19h59 - 07 juin 2016 - par L.Q
A Loiron, une centaine de manifestants face à Olivier Richefou
Olivier Richefou et Nicole Bouillon écoutent l'intervention de Jacques Le Goff, porte parole des manifestants.

Le 7 juin, Olivier Richefou, président du conseil départemental, devait rencontrer les élus du canton de Loiron. Une centaine de manifestants, opposés à la fusion avec Laval Agglo, l'en ont empêché.

« Bouillon, démission, Bouillon démission ». C'est au son de ce slogan qu'une centaine de manifestants ont accueilli Nicole Bouillon, conseillère départementale et Olivier Richefou, président du conseil départemental, le 7 juin, au siège de la communauté de communes du Pays de la Loiron. Le président du conseil départemental venait rencontrer les élus du canton de Loiron pour leur présenter le contrat de territoire, c'est-à-dire les aides départementales du mandat. Mais, un comité d'accueil les attendait. Des habitants sont venus pour manifester leur mécontentement face au projet de fusion entre le Pays de Loiron et Laval Agglomération. « Vous avez choisi de nous laisser dans l'ignorance. Vous vous opposez à plus de 85% de vos collègues », lance Jacques Le Goff, porte-parole des manifestants, au micro.

Les manifestants ont empêché l'accès au siège de la communauté de communes à Olivier Richefou et Nicole Bouillon. « Rentrons à l'intérieur, j'ai rendez-vous avec vos élus locaux. Je suis prêt à recevoir une délégation pour discuter », a lancé Olivier Richefou. « Non, nous voulons un débat sur la place publique », repondent les manifestants. Quelques-uns sont un peu énervés, le climat est tendu.

Olivier Richefou interpelle alors Claude Lefeuvre, président de la communauté de communes : « si dans deux minutes, tu ne nous fais pas entrer je m'en vais ». Claude Lefeuvre demandera au président du conseil départemental de répondre aux manifestants. Olivier Richefou, après avoir expliqué qu'il ne veut pas débattre dans ce contexte, est parti. « Cette manifestation a été organisée par le président de la communauté de communes. Il a distribué 5 000 tracts », ajoute Nicole Bouillon. Claude Lefeuvre dément. Pour Jacques Le Goff, porte parole, le départ d'Olivier Richefou : « est une victoire ». 

Mots clés : loiron, Olivier Richefou,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire