Stade lavallois : le point sur l'effectif

11h49 - 19 mai 2016 - par M.F
Stade lavallois : le point sur l'effectif
Cet intersaison pourrait marquer la fin d'un cycle.

Huit départs sont déjà actés, ainsi qu'une arrivée et trois prolongations. Des dossiers sont en suspens, cinq profils de recrues sont attendus.

Avec trois joueurs prêtés et l'annonce du départ du capitaine Anthony Gonçalves, il était prévisible que ce mercato donne lieu à une large revue d'effectif. « Ça fait partie de la vie d'un club chaque année, commente Christian Duraincie, le président du club. Ce n'est pas un tournant, plutôt une fin de cycle. Même si ça peut être un tournant dans le vestiaire. Ça fait partie de la vie d'un club ». Outre Gonçalves qui n'y a pas donné suite, quatre joueurs en fin de contrat n'ont pas reçu de proposition de prolongation : Konaté, Boumous, Launay et Nazon. A ces cinq contrats non-renouvelés s'ajoutent les départs des trois joueurs qui étaient prêtés : Habran, Alioui et Lavigne.

Huit départs actés donc. Le chiffre pourrait évoluer à neuf, selon l'évolution des discussions entre Couturier et le club. Et gonfler encore plus, selon les aléas propres à chaque intersaison. « Il y a des choses qu'on maîtrise, d'autres pas », indique Denis Zanko. Ce dernier fait notamment référence au départ tardif de Ben Djemia l'été dernier. Des joueurs sous contrat pourraient être courtisés (Chafik, Mukiele, Monfray), d'autres ne sont pas non plus assurés de rester (Viale). « On verra ce qui se passe », synthétise l'entraîneur. Côté prolongations, au même titre que Kévin Perrot, Modibo Dembélé et Gabriel Etinof ont paraphé pour trois saisons de plus à Laval. Guillaume Lesec doit suivre. Le défenseur Houboulang Mendes va lui intégrer le groupe professionnel. Charly Mabussi également, selon ses performances lors de la préparation d'avant-saison. « Je souhaite construire avec les jeunes. S'ils sont là, c'est que je compte sur eux », souligne Denis Zanko.

Côté recrutement externe, le Stade lavallois compte déjà une recrue... même s'il s'agit au final d'un retour de prêt. Yven Moyo, qui a signé l'hiver dernier en provenance de Concarneau, avant de terminer la saison dans ce club. La première arrivée, en attendant d'ores et déjà au moins cinq autres visages. « Je souhaite avoir un groupe de 21 ou 22 joueurs de champ, plus trois gardiens », annonce Denis Zanko. Dans un premier temps, il s'agira de combler les départs enregistrés. Sont donc attendus au moins un défenseur central, un milieu de terrain – « avec un profil de passeur-relayeur, capable de jouer dans un milieu à trois » – et trois joueurs à profil offensif en plus d'Yven Moyo. Comme chaque été, le Stade lavallois va vouloir recruter malin : « il y a toujours une part de pari dans notre recrutement », confirme Christian Duraincie. « Yven Moyo est un pari, complète Denis Zanko. On va tenter d'autres choses ».

L'entraîneur lavallois attend aussi des recrues d'expérience : « j'ai besoin de deux ou trois tauliers, qui s'ajouteront à ceux qui sont là et sur qui je compte déjà ». Des joueurs polyvalents, si possible aussi : « j'aime pouvoir passer du 4-3-3 au 4-2-3-1, inverser mon milieu ». Un critère précis de recrutement sera de nouveau essentiel pour le président et l'entraîneur : l'état d'esprit. « J'y serai encore plus attentif sur les prochaines recrues, car c'est la pierre angulaire du Stade lavallois », précise Denis Zanko.

CT

Mots clés : Ligue2, Stade lavallois,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire