Les Uburlesques victimes de leur succès

00h00 - 08 septembre 2006 - par C.G

La nouvelle formule des Uburlesques associant spectacles sur réservation et espaces libres proposée par Laval-spectacles était séduisante et innovante. A l'heure du bilan, le pari est à moitié réussi. La qualité d'ensemble des affiches proposées a justifié l'afflux du public. Cartooun sardines ou le Grand Manipule dans le charmant Magic Mirrors, tous ont rendu le sourire aux petits et grands. Mais la médaille du succès avait un revers. Dimanche, le guichet de la billetterie dépouillé depuis longtemps (excepté les spectacles payants) s'est transformé en bureau des lamentations. Bon nombre de promeneurs qui n'avaient pas réservé leur place se sont retrouvés marris. Les plus chanceux ont pu profiter des places laissées vacantes par de trop gourmands clients ayant multiplié les réservations pour finalement rester chez eux. D'où une certaine nervosité comme ici devant l'entrée du délirant spectacle belge Bistouri. Gageons que Jean-Christophe Chedotal et son équipe auront à cœur de peaufiner un événement d'ores porteur d'une grande promesse : celle du retour du théâtre dans la rue et dans la salle.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire