Laval bat Dunkerque en se faisant peur

21h48 - 02 novembre 2018 - par .
Laval bat Dunkerque en se faisant peur
Samuel Bouhours a honoré sa première en Tango d'une passe décisive.

Laval a fait preuve d'une efficacité redoutable en menant 3-0 face à Dunkerque, mais s'est finalement fait peur en encaissant deux buts.

Le Stade lavallois s'est simplifié la tâche en ouvrant rapidement le score, après une entame entreprenante dans le camp dunkerquois. Verdier est accroché à l'angle de la surface : le coup-franc est frappé par Danic directement, pas très bien... mais le ballon file entre les jambes du gardien Maraval (1-0, 9'), peut-être surpris par un léger rebond ! De quoi mettre en confiance une équipe où le tandem Ciccolini-Braud doit encore bricoler : sans Dembele ni Etinof suspendus, sans Obbadi ni Bosetti toujours aux soins, et donc avec Scaramozzino capitaine en défense centrale, tandis que la recrue Bouhours démarre sur le côté gauche de la défense.

Deux occasions, deux buts en première mi-temps

Dunkerque a rapidement cru égaliser, sur un coup-franc repris par Touré, mais le hors-jeu est logiquement signalé (12'). Et Laval fait preuve d'une efficacité terrible dans cette première mi-temps. Après un passage de vingt-cinq minutes moins animé, les Tango placent un coup d'accélérateur sur un ballon récupéré au niveau de la ligne médiane par Bouhours, qui combine en une-deux avec Danic et lance Verdier qui vient gagner son face-à-face avec Maraval (2-0, 36'). Devant de deux buts à la mi-temps, les Mayennais font le break dès la reprise sur un bon travail de Vincent dans la surface, offrant le treoisième but sur un plateau Makhedjouf au point de penalty (3-0, 50').

Le break, puis deux buts encaissés...

Tout va pour le mieux pendant une heure pour des Lavallois hyper efficaces. Mais les choses se compliquent avec la sortie sur civière de Lambese (61'), suivie de peu par l'égalisation de Chahiri dans un bloc Tango passif sur toute la longueur (3-1, 64'). François va même ramener son équipe à un but du leader : si son premier tir aux vingt mètres passe peu au-dessus (67'), le second trompe lui Bouet sur sa droite (3-2, 74'). Laval va donc trembler, dans une fin de match hachée, avec six minutes de temps additionnel. Mais Dunkerque ne se procurera pas d'autres situations, au bout d'un match où les deux équipes ont fait preuve d'une efficacité redoutable... pour une huitième victoire lavalloise au final.

Lyon-Duchère a gagné, mais pour le reste Boulogne-sur-Mer, Quevilly, Rodez et Le Mans ont été accrochés. Laval conforte donc sa première place, huit jours avant le très attendu derby du Maine au Mans !

Charles Turcant


Stade lavallois – USL Dunkerque : 3-2
Arbitre : Cédric Dos Santos – 5 168 spectateurs.
Buts : Danic (9'), Verdier (36'), Makhedjouf (50') pour Laval ; Chahiri (64') pour Dunkerque.
Avertissements : Bouhours (33'), Makhedjouf (78'), Ndilu (90+4') pour Laval ; I.Ba (83') pour Dunkerque.
Laval : Bouet – Lambese (Perrot, 61'), Ba, Scaramozzino (cap), Bouhours – Danic (Bakir, 87'), Cissé, Milosevic, Makhedjouf, Vincent – Verdier (Ndilu, 77'). Non-entrés : Dutour (g), Mabussi. Entr : Pascal Braud.
Dunkerque : Maraval – Thiam, Touré, Huysman (cap), Tchouatcha – Chahiri, François, Traoré, El-Hamzi – Boudaud (Garita, 50'), Nzuzi (I.Ba, 58'). Non-entrés : Guillaume (g), Calant, Baalla. Entr : Claude Robin.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire