Tradition et haute technologie aux Minoteries du château à Ernée

07h00 - 06 novembre 2018 - par R.L
Tradition et haute technologie aux Minoteries du château à Ernée
La salle d’aiguillage des farines qui sont tamisées puis acheminées vers la zone de stockage.

La SAS Minoteries du château, l’un des six moulins associés de la Minoterie Girardeau, est un fleuron de l’industrie meunière du 3e millénaire.

Initialement en centre-ville, d’importants investissements ont été réalisés en 2005 après un incendie. L’activité a été transférée vers la zone de la Querminais.

D’une capacité de 150 tonnes par jour, le site d’Ernée écrase aujourd’hui 450 tonnes par jour de blé : « En avril 2017, des travaux pour la création d’une deuxième unité de production indépendante de 300 tonnes par jour ont démarré pour se terminer en juin dernier, soit une capacité totale de production de farine de 360 tonnes par jour. Les blés qui sont acheminés par camion à Ernée sont originaires des départements des Pays de la Loire, voire pour certains du Sud Ouest », explique Frédéric Lefranc, directeur du site.

Qualité sanitaire des farines

L’usine qui allie tradition et haute technologie, fonctionne 7 jours sur 7 toute l’année et emploie 30 salariés. Les astreintes permettent aux techniciens de visualiser et d’intervenir sur des réglages du moulin depuis leur domicile. « Notre objectif est de garantir la qualité sanitaire de nos farines. Parmi le personnel, nous avons également un boulanger qui effectue chaque jour du pain ou de la viennoiserie avec une série de farines », indique Frédéric Lefranc.

Mots clés : ernée,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire