A Laval, le festival du film judiciaire, les 11 et 12 octobre

17h25 - 10 octobre 2018 - par L.Q
A Laval, le festival du film judiciaire, les 11 et 12 octobre
L’un des points d’orgue de cette 10e édition sera la projection d’A voix haute, la force de la parole.

Des séances scolaires et quatre séances tout public, la 10e édition du festival du film judiciaire aura lieu à Laval du 11 au 12 octobre. Chaque projection sera suivie d’une table ronde.

La 10e édition du festival du film judiciaire, organisée par Atmosphères 53, se déroulera les 11 et 12 octobre à Laval.  Quatre séances tout public sont programmées, quatre films différents se terminant par des tables rondes en présence de professionnels du droit et des spécialistes du cinéma

The trial : the state of Russia vs Oleg Sentsov

Ce documentaire d’Askold Kurov retrace le procès Oleg Sentsov. Ce réalisateur est accusé d’avoir mené un mouvement terroriste  anti-russe en Ukraine. Il a mené quatre mois de grève de la faim, et vient tout juste de reprendre son alimentation.  « Ce film permet de découvrir qu’un procès peut aussi être une tribune, qu’il va au-delà de l’affaire en cours », estime Sabine Orsel, présidente du tribunal de Laval. Jeudi 11 octobre à 18h, au Cinéville de Laval, suivi d’un débat animé par Sandrine Treiner, directrice de France Culture.

A voix haute, la force de la parole

L’université de Saint-Denis organise chaque année le concours Eloquentia, permettant d’élire le meileur orateur du 9-3. Les concurrents se voient enseigner, par des avocats, des metteurs en scène et des slameurs, l’art de la prise de parole. Ce film de Stéphane de Freitas met l’accent « sur le pouvoir de la parole ». Jeudi 11 octobre à 20h15 au Cinéville de Laval, suivi d’une table ronde animée par maître Cesbron et Sabien Orsel, Mme le président du tribunal de Laval.

La présence d'un réalisateur

Jusqu’à la garde

Ce film de Xavier Legrand retrace le divorce d’un couple et évoque la place de l’enfant. « Il s’agit d’un thriller. Jusqu’au bout, on attend le dénouement », indique Antoine Licoine, chargé de programmation de l’association Atmosphères 53. Vendredi 12 octobre à 18h, au Cinéville de Laval, suivi d’un débat avec Maître Cesbron et Antoine Licoine.

Le procès contre Mandela et les autres

Le réalisateur Nicolas Champeaux présentera son film en avant-première à Laval. Il sera d’ailleurs présent à l’issu de la projection.  Les activistes anti-apartheid risquaient la peine de mort et avaient fait de leur procès une tribune contre la politique de leur pays. Vendredi 12 octobre, à 20h30, au Cinéville de Laval, soirée suivi de l’intervention du réalisateur.

Pratique : Chaque séance est au prix de 6 €, 5,5 € pour les adhérents d’Atmosphères 53.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire