A Mayenne, la soirée alcoolisée avait dégénéré

16h55 - 10 octobre 2018 - par G.P
A Mayenne, la soirée alcoolisée avait dégénéré
L'affaire a été jugée ce mercredi 10 octobre sur le mode de la comparution immédiate.

Le 29 août dernier, une soirée a dégénéré à Mayenne. Le tribunal correctionnel de Laval a condamné un homme âgé de 43 ans à une peine de 21 mois de prison ferme.

« Qui est-ce qui va tuer qui ? » Le 29 août dernier, la soirée a dégénéré à Mayenne. Il est environ 23 heures, quand un homme alcoolisé insiste pour se faire resservir une bière. L'invité âgé de 43 ans essuie un refus, s'énerve et bouscule la poussette où se trouve un enfant de six mois. Une bagarre éclate avec le père. La locataire des lieux s'interpose et assène un coup de ciseaux dans l'épaule du quadragénaire. « Il était fou, c'était pour défendre mon ami. Je ne savais pas comment l'arrêter », sanglote à la barre du tribunal la jeune femme âgée de 25 ans.

Les gendarmes interviennent et ordonnent à l'invité de partir. Mais après le départ des militaires, l'homme revient et défonce la porte. Il sort un couteau, place la lame sous la gorge de la locataire et lui porte deux coups. « Elle se vantait de m'avoir tapé. Elle disait qu'elle voulait se débarrasser de moi », raconte le solide gaillard, debout dans le box des accusés. « J'allais pas le tuer, c'était juste des paroles », se défend cette mère d'une petite fille.

Une alcoolémie de 2,36 g

Qui dit vrai, qui dit faux ? Difficile pour le tribunal de faire la lumière sur les faits, tant les deux prévenus étaient alcoolisés. Elle, sous emprise du cannabis, présentait une alcoolémie de 2,36 g. Lui, ne se souvient de presque rien. « Je ne me rappelle pas avoir reçu les coups de ciseaux », admet-il. « Ce dossier est la parfaite illustration des conséquences de l'alcool sur l'être humain », résume Me David Buron, avocate de la jeune femme.

Sa cliente a été condamnée à une peine d'un an de prison, dont huit mois avec sursis. Le quadragénaire écope lui d'une peine de 21 mois de prison ferme. Il a rejoint sa cellule à l'issue de l'audience.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire