Laval : les auxiliaires de vie du CCAS sont à bout

12h31 - 10 octobre 2018 - par L.K
Laval : les auxiliaires de vie du CCAS sont à bout
Au moment de la photo, les auxiliaires de vie sont tout sourire. Mais au quotidien, dans leur travail, l’épuisement est sur tous les visages.

Parce que l’organisation de leur temps de travail les épuisent, les auxiliaires de vie du Centre communal d’action sociale (CCAS) ont manifesté mercredi 10 octobre devant la mairie.

Devant la mairie, ce mercredi 10 octobre, ils sont une vingtaine, drapeaux syndicaux à la main. Soit un tiers des auxiliaires de vie du CCAS. « Sachant que d’autres ont débrayé mais assurent tout de même le service », déclarent les grévistes. Tous ont un point commun : ils sont épuisés par leurs conditions de travail.

« Corvéables à merci »

Voilà quinze ans que Laurence(*) est auxiliaire de vie. Depuis deux ans, elle constate que le travail s’est dégradé. « Nous avons notre planning le vendredi pour la semaine suivante », illustre-t-elle. Impossible dans cette situation, selon les grévistes, d’organiser une vie personnelle ou familiale. Ils se disent ainsi « corvéables à merci », en devant être disponible pour le service de 7h à 23h, en faisant 47 heures par semaine ou en utilisant leur véhicule personnel.

Les représentants syndicaux ont fait part de l’épuisement des auxiliaires à Danièle Jacoviac, adjointe en charge du personnel, lors du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Ils ont feront de même jeudi 18 octobre, à l’occasion d’un rendez-vous avec le maire François Zocchetto.

Plus d'informations dans Le Courrier de la Mayenne du 11 octobre.

(*) Prénom d’emprunt

Mots clés : Laval, Santé,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire