Faux et abus de confiance : le notaire du Sud-Mayenne sera-t-il interdit d'exercer ?

18h52 - 20 septembre 2018 - par L.K
Faux et abus de confiance : le notaire du Sud-Mayenne sera-t-il interdit d'exercer ?

Jeudi 20 septembre, un notaire du Sud-Mayenne a été jugé par le tribunal correctionnel de Laval. Entre 2013 et 2015, il aurait floué deux de ses clients.

A côté du président du tribunal Bruno Thouzellier, un carton. Il contient le dossier d'instruction de l'affaire dans laquelle un notaire du Sud-Mayenne est poursuivi. Ce sexagénaire, toujours en activité, est suspecté de faux, d'usage de faux, d'abus de confiance et d'extorsion auprès d'un couple. C'est le tribunal correctionnel de Laval qui se penche sur son cas, jeudi 20 septembre.

« Nous avions une relation de confiance avec lui », témoigne la femme. A les entendre, grand mal leur en a pris. Lors d'une donation, ils doivent verser 33 000 euros d'honoraires. Dans des successions, il aurait facturé des honoraires « non conformes aux pratiques et aux déontologies de la professsion », estime la chambre interdépartementale des notaires. Des mouvements d'argent, à hauteur de 40 000 euros, seraient également suspects. Pis, il aurait fait signer aux victimes des reconnaissances de dettes de 71 000 et 61 000 euros, en les intimidant.

« Leurs déclarations sont fausses, ce sont des mensonges », se défend le prévenu. Celui-ci a un passif : il y a une quinzaine d'années, il a été suspendu professionnellement deux mois. Le procureur Guirec Le Bras retient la situation financière « difficile » du notaire, qui aurait pris les plaignants pour « des vaches à lait ». Il requiert trois ans d'emprisonnement, dont 30 mois avec sursis, et l'interdiction définitive d'exercer.

L'affaire a été placée en délibéré. Le jugement sera rendu le 8 novembre.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire