A Sainte-Gemmes-le-Robert : des parents d'élèves paient la fermeture de l'école

08h00 - 23 septembre 2018 - par B.E
A Sainte-Gemmes-le-Robert : des parents d'élèves paient la fermeture de l'école
Les parents des élèves scolarisés à Evron ont organisé un co-voiturage.

L'école publique de Sainte-Gemmes-le-Robert a fermé ses portes. Des parents qui n'ont pas rejoint l'école de Mézangers demandent le rattachement à l'école d'Evron pour limiter les frais.

Transports scolaires, frais de cantine et de garderie, les parents des élèves qui n'ont pas rejoint l'école de Mézangers demandent le rattachement à l'école d'Evron pour minimiser les frais. A la suite de la fermeture de l’école publique de Sainte-Gemmes, dix enfants de l’ex-RPI (Regroupement pédagogique intercommunal) Sainte-Gemmes-Mézangers sont actuellement scolarisés dans les écoles publiques d’Evron. Séverine Chérault, conseillère et parent concerné, a exposé les difficultés lors de la séance du conseil municipal du 11 septembre.

« Le Conseil départemental a accepté de transporter les enfants en proposant une ligne collège déjà existante. Les enfants dont un en maternelle, partent de Sainte-Gemmes à 7h30 pour rentrer le soir à 17h30 avec un changement de car entretemps. Après demande au Conseil départemental d’améliorer les conditions vu qu’ils n’ont plus en charge le transport de l’ex-RPI, la réponse a été négative. » Pour l’heure les parents s’organisent en covoiturage. 

Un surcoût de frais de cantine et de garderie

L’autre problème concerne l’absence de réponse de la municipalité d’Evron à la lettre demandant de considérer l’école publique d’Evron comme école de rattachement. « Les dix élèves saint-gemmois sont considérés hors commune. En conséquence un surcoût garderie/cantine est appliqué. Ce surcoût va jusqu’à 174 euros à l’année pour le tarif cantine de l’enfant en maternelle. » Une entrevue avec les élus évronnais avait été faite sur le sujet fin juin. En vain, la ville d'Evron n'étant pas responsable de cette situation. L'élue a demandé au conseil d’appuyer une deuxième lettre des parents à la mairie d’Evron afin de soutenir leur requête, à savoir, considérer l’école publique d’Evron comme école de rattachement.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire