A Sainte-Suzanne, le grand moulin chiffonne

08h00 - 15 septembre 2018 - par B.E
A Sainte-Suzanne, le grand moulin chiffonne
Carlos Robert, maître papetier, espère mettre à l'abri sa pile hollandaise avant l'hiver.

Le gérant du Grand moulin à papier de Sainte-Suzanne attend de trouver un abri pour son outil de travail.

Les Journées du patrimoine sont l’occasion de venir découvrir le grand moulin de Sainte-Suzanne. Dans ce bâtiment restauré moyennant un investissement total de 1,5 M€, ils découvriront l’histoire de la fabrication de la pâte à papier à travers deux outils impressionnants :une pile à maillets utilisée dès le 13e s. et une pile hollandaise au rendement plus efficace qui lui a succédé au 18e s..

Dysfonctionnement de la pile à maillets

La première a été construite du début du 19e s. et a été restaurée par un restaurateur angevin. La seconde, réalisée au 19e s. est la propriété de Carlos Robert, un des derniers maîtres-papetiers installé depuis 2017 dans les lieux appartenant à la Communauté de commune des Coëvrons. Un artisan qui déchante. En cause, le dysfonctionnement de la pile à maillets.

Une extension en dur victime du PLU

Du coup, l’artisan s’est rabattu sur la pile hollandaise équipée d’un moteur. Celle-ci est installée à l’extérieur du moulin sur un socle de béton où devait se réaliser une extension. Mais celle-ci a été refusée en raison du plan local d’urbanisme. Pour avoir le permis de construire, il faudra attendre 2020 et la modification du Plu en Plui. En guise d’abri, l’outil est protégé provisoirement par un barnum fourni par la 3C. 

Lire la suite dans le Courrier de la Mayenne du jeudi 13 septembre 2018.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire