Louverné : l’univers de Conan le Barbare s’ouvre au public au site Echologia

07h30 - 09 août 2018 - par N.M
Louverné : l’univers de Conan le Barbare s’ouvre au public au site Echologia
Des milliers de joueurs débarquent pour le plus grand jeu Grandeur Nature sur le site Echologia qui se situe à Louverné.

Généralement fermé au public, le jeu de rôle Grandeur Nature organisé sur le site d’Echologia, sera ouvert aux visiteurs vendredi 10 et samedi 11 août.

Pour la toute première fois, l’association Eve Oniris, présidée par Marc Laurençon et organisateur du jeu de rôle Grandeur Nature, et Guillaume Beucher et Vincent Brault, les fondateurs d’Echologia, ont décidé d’ouvrir les portes au public. Les visiteurs du parc pourront découvrir une partie du monde imaginaire, basé sur le héros mythique de Conan le Barbare.

Ce jeudi 9 août, au soir, une partie du site va accueillir près de 1 000 rôlistes, prêts à s’embarquer dans un décor et une ambiance digne des films hollywoodiens, dans un monde totalement différent de l’actuel. Le jeu devrait se terminer dans la nuit de samedi 11 à dimanche 12 août.

Six occasions de voir le jeu

En plus des animations que proposent le site, les visiteurs pourront donc découvrir à ces démonstrations inédites.

« On espère que ce premier essai fonctionnera, s’exprime Guillaume Beucher, cofondateur du site Echologia. Dès l’entrée du parc, on préviendra les personnes car il y aura des gardes, avec des armes factices pour “protéger” les différentes entrées. »

Trois batailles, opposant plus de 100 participants, sont programmées dans l’après-midi de vendredi et samedi afin que les visiteurs puissent les découvrir au cours de leur balade. Certains rôlistes, qui font partie d’une compagnie de spectacle, déambuleront dans le site.
« L’idée est aussi que les personnes soient complètement dépaysées. »

Pratique : Echologia, tarif du site : 10 € pour adulte et 8 € pour les enfants. Vendredi 10 et samedi 11 août, bataille programmée à 14h30, 16h et 17h30.
Le site est ouvert de 14h à 19h.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'édition du 9 août.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire