Participation citoyenne : les habitants d'Ambrières s'engagent contre les vols

00h00 - 11 juillet 2018 - par N.M
Participation citoyenne : les habitants d'Ambrières s'engagent contre les vols
L’alternative a été présentée par le lieutenant-colonel Jean-Luc Vilmain, l’adjudant-chef Jacky Lecroc et l’adjudant-chef Galbrun.

Lors du dernier conseil municipal d’Ambrières, le maire Guy Ménard, a invité les représentants de la gendarmerie pour présenter l’opération « participation citoyenne ».

Lundi 26 juin, lors du dernier Conseil municipal avant l’été, Guy Ménard a invité les représentants de la gendarmerie pour une présentation de l’opération « participation citoyenne ». Alors que « 18 faits de vols étaient constatés l’an dernier sur la commune, 13 ont déjà été dénombrés en ce début d’année », précise l’adjudant chef Galbrun. L’objectif de l’opération est de sensibiliser les habitants en les associant à la protection des biens dans leur entourage et en s’appuyant sur l’action de référents citoyens.
Les vols sont une réelle préoccupation sur le nord-est du département, le long de la RN 12, là où les exfiltrations sont facilitées par les grands axes. L’analyse des cambriolages dans les résidences fait ressortir des effractions par les portes ou fenêtres arrières des pavillons, en l’absence des occupants, principalement de jour ou en tout début de soirée par une délinquance itinérante, souvent étrangère, organisée, rapide dans l’exécution et très mobile, au très large rayon d’action.
Il s’agit également de « rassurer la population et renforcer les solidarités de voisinage », complète Guy Ménard. « On fait participer les personnes à leur propre sécurité. Des renseignements utiles vont nous remonter », assure un gendarme qui souhaite vivement « recréer la gendarmerie d’il y a 25 ans, celle qui allait vers les habitants ».


Prévenir, communiquer, alerter


Il s’agit de prêter attention à tous faits inhabituels et de transmettre rapidement l’information à la gendarmerie ou au référent local, « Les référents bénéficieront d’une formation d’une demi-journée au groupement de gendarmerie, nous en prenons le parti ».

Cette participation citoyenne n’a pas vocation à se substituer à l’action de la gendarmerie. « Pour nous, c’est gagnant-gagnant et pour la municipalité, c’est un investissement essentiellement humain et l’achat de panneaux. Un investissement très réduit par rapport aux bénéfices escomptés ».
Ce dispositif permet également de lutter très efficacement contre toutes formes d’incivilités et aura forcément « un impact non négligeable sur les vols chez les personnes âgées, un phénomène prégnant en Mayenne ». Les panneaux apposés aux entrées de l’agglomération auront un effet dissuasif.
Les représentants de la gendarmerie enjoignent la population à changer ses habitudes « ne pas laisser en vue son sac à main ou ses clefs, fermer sa voiture et les portes de son habitation ».

En cas de doute, pas de doute : « appelez le 17 ».
L’adhésion de la commune à ce projet sera présentée au vote du Conseil municipal de fin septembre.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire