Polémique autour de la maison médicale d'Andouillé

00h00 - 21 février 2007 - par C.G

Dans le cadre du nouveau CTU (contrat territorial unique) pour la période 2007-2009, qui est en cours de préparation à l'échelle de la Haute Mayenne, un programme d'action de la Communauté de communes de l'Ernée a été présenté au dernier conseil. Différentes thématiques (économie, emploi, culture, tourisme, environnement, social, habitat, services, sport…) ont mis en valeur les actions du Territoire avec une répartition de l'enveloppe du CTU allouée par la Région des Pays de la Loire, allant de 5 à 60 % du coût prévisionnel. C'est ainsi que des projets d'ampleur intercommunale, comme la réhabilitation du presbytère pour l'enseignement musical à Andouillé, l'aménagement du musée du moteur à Juvigné, la 2e tranche de la salle culturelle d'Ernée se verront respectivement subventionnés à 60 %, 40 % et 20 %. Un projet communal a toutefois soulevé la polémique au sein du Conseil, celui d'une future maison médicale à Andouillé, d'un coût prévisionnel de 600.000 €. Bertrand Lemaître, maire adjoint d'Andouillé, a soulevé le problème des médecins sur le secteur : «même si nous ne sommes pas considérés comme zone déficitaire sur le canton de Chailland, il suffirait d'un départ pour que tout bascule. Ce petit coup de pouce de 5 % demandé permettrait de lancer la machine des subventions !». L'objectif de proposer un lieu où seraient réunis tous les professionnels de santé (trois médecins, infirmières, kinés, pharmacie) n'a pas semblé faire l'unanimité. Le maire d'Ernée, Gérard Heude, s'est interrogé sur ce moyen d'attractivité de ces professions libérales : «Est-ce un beau bâtiment qui fera venir les médecins ou plutôt les infrastructures que l'on pourrait proposer en parallèle, comme un lycée, des aménagements routiers,… De plus, si ce genre de projet ne reste pas à la charge de la commune, que lui restera-t-il ?». D'autre part, l'exemple de Lassay-les-Châteaux a été mis en avant. En effet, deux médecins viennent très récemment de créer leur propre cabinet, l'un à Lassay, l'autre au Horps, alors qu'un projet de maison médicale de même style (médecins, infirmières, kinés, médecin remplaçant…) est lancé à Lassay-les-Châteaux et doit voir le jour en 2008. Il faut cependant préciser que la problématique de ce secteur n'est pas la même que sur l'Ernée, le ratio étant d'un médecin pour 4.000 habitants.Le Conseil communautaire a toutefois accepté le programme d'action dans sa globalité, étant entendu que celui-ci peut faire l'objet de modification par les partenaires. Il est d'ailleurs à noter que la Région souhaite revoir à la baisse l'enveloppe attribuée à la Communauté de communes de l'Ernée (1.464.335 €), «une des plus grosses enveloppes de la Région». Si cette diminution se concrétise, il faudra revoir tous les projets à la baisse (- 1,5 %).

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire