L'enquête publique favorable au contournement de Neau, Brée et Montsûrs.

08h00 - 12 juin 2018 - par B.E
L'enquête publique favorable au contournement de Neau, Brée et Montsûrs.
Le projet de suppression des cinq passages à niveau de Neau, Brée et Montsûrs attend la déclaration d'utilité publique.

La commission d'enquête publique a donné un avis favorable au projet de suppression des passages à niveau et au contournement routier des communes de Neau, Brée et Montsûrs.

Le projet de suppression des cinq passages à niveau entre Neau et Brée et du contournement nord de Montsûrs-Saint-Céneré se précise. Le 14 mai dernier, les trois rapporteurs de la commission d'enquête publique ont rendu leurs conclusions le 29 mai. Celles-ci sont favorables. 101 observations ont été recueillies au cours de l'enquête qui s'est déroulée du 9 mars au 14 avril.

Le rapport souligne la dangerosité des passages à niveau par la configuration spécifique et estime que les propositions de sécurisation figurant dans les observations ne suppriment pas le danger et peuvent même l’augmenter en raison du trafic des poids lourds lié à la présence de la carrière et des industries agroalimentaires des Coëvrons ainsi que celui des engins agricoles.

Un coût justifié

Les expropriations envisagées (52 hectares de terre agricole) sont nécessaires à l’atteinte des objectifs du projet. Le coût du projet (37,15 millions d'euros dont 33,5 millions pour la suppression des passages à niveau et 3,5 millions pour le contournement de Montsûrs) est justifié au regard des conséquences d’un accident et des avantages apportés.

C’est un axe essentiel de dérivation des TGV vers la Bretagne en cas de problème de la LGV et les montées/descentes dans les trois gares de Montsûrs, Neau et Evron ont enregistré une hausse de 5% entre 2016 et 2017.

Le captage du Buron préservé

Sur le plan environnemental, le contournement de Montsûrs impactera trois cours d’eau nécessitant trois ouvrages hydrauliques. En compensation de 3,4 hectares de zones humides essentiellement sur Brée, deux parcelles de 2,35 hectares et 3,9 hectares seront restaurées. Le captage du Buron à Montsûrs et son périmètre de protection seront préservés par le projet. Lors d’une réunion publique à Brée, la question d’une nappe d’eau au Nord de Brée avait été avancée. Le rapport affirme qu’elle ne participe pas à l’alimentation du captage du Buron.

Prochaine étape : la déclaration d’utilité publique par le préfet pour un début des travaux prévu en 2020.

Lire dans Le Courrier de la Mayenne du jeudi 7 juin 2018.

 

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire