Boucles de la Mayenne : Nacer Bouhanni vainqueur à Pré-en-Pail

20h34 - 02 juin 2018 - par M.F
Boucles de la Mayenne : Nacer Bouhanni vainqueur à Pré-en-Pail
Quatre échappés ont animé la journée sur le relief mayennais.

Les Cofidis ont fait craquer la longue échappée et ont emmené Bouhanni au sprint. Van des Poel conserve le jaune.

Direction la montagne du nord-est mayennais pour la deuxième étape des Boucles de la Mayenne qui reliait Saint-Aignan-de-Couptrain à Pré-en-Pail Saint-Samson, soit 176 km pour les 105 rescapés du peloton.

Dès le départ, une première échappée de cinq coureurs se lance et compte 30'' d'avance au premier passage de la journée à Pré-en-Pail Saint-Samson, après 14 km de course. On y trouve notamment Romain Cardis (Direct Energie), Julien Duval (AG2R La Mondiale), et Joseph Areruya (Delko Marseille Provence KTM). Mais un contre est lancé et le peloton est regroupé.

Deux, puis quatre échappés

Deux coureurs s'échappent ensuite à Lignières-Orgères. Il s'agit d'Anthony Delaplace (Fortuneo Samsic) et Axel Journiaux (Direct Energie). Ils comptent jusqu'à 1'30'' d'avance sur le peloton et 1'15'' sur une contre-attaque qui est reprise, mais dont s'extirpent Clément Chevrier (AG2R La Mondiale) et Samuel Leroux (Roubaix Lille Métropole) sur le mont du Saule au Ham. Quatre hommes peuvent maintenant se relayer en tête pour affronter le parcours accidenté. Après un crochet dans les Alpes mancelles, le groupe de tête compte 2'05'' d'avance à l'entrée de Saint-Pierre-des-Nids.

Cofidis mène la chasse

Dans le peloton, la chasse s'organise entre les Groupama FDJ, Cofidis, Corendon Circus et Caja Rural. Au sommet des Avaloirs, l'écart est monté à 2'15''. Mais sur le deuxième des quatre tours du circuit final de 9 km à Pré-en-Pail, il a fondu a fondu à 17''. Les Cofidis mène la poursuite pour emmener leur sprinter sur la ligne. Le maillot jaune Matthieu Van der Poel a suivi et participe au sprint, mais c'est bien Nacer Bouhanni qui lève les bras.

Ils ont dit

Nacer Bouhanni (vainqueur de l'étape) : « Il y avait des montées tout au long du parcours, c'était vraiment usant pour moi. J'ai été pris dans une chute, sans tomber, mais mes coéquipiers ont vraiment bien travaillé pour me ramener. Une fois rentré sur le circuit, je me suis dit “Je vais essayer”. Je savais que c'est les jambes qui devraient travailler. J'ai pu virer cinquième dans le dernier virage et je me suis lancé. »

Matthieu Van der Poel (5e de l'étape et maillot jaune) : « Mon équipe a fait un très gros boulot. C'est moi qui n'avais pas les jambes aujourd'hui. La bonne tactique était de rouler en équipe. J'ai pris le maillot jaune une journée plus tôt que l'année dernière, on va essayer de bien le gérer demain. »

Anthony Delaplace (animateur de l'échappée, maillot à pois) : « C'était une vrai étape pour les grimpeurs. A deux, c'était compliqué, ça nous a fait du bien quand les deux autres sont arrivés. Le peloton nous a rarement laissé plus d'une minute trente d'avance. J'y ai cru sur les Avaloirs, mais l'équipe de Matthieu Van der Poel ne voulait pas avoir à faire trop d'efforts sur le circuit final. C'était une bonne journée à l'avant, même si j'aurais aimé jouer une victoire d'étape. »

Troisième étape dimanche dans le sud Mayenne de Congrier à Laval, avec pour la première fois une montée de la Grande Rue avant cinq tour de circuit final pour une arrivée avenue robert-Buron.

 




Les classements après le deuxième étape

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire