Mayenne : Renaud Boutet a fait son premier triathlon

09h00 - 27 mai 2018 - par L.C
Mayenne : Renaud Boutet a fait son premier triathlon
Renaud Boutet à la sortie de l’eau.

Comme 159 autres concurrents, Renaud Boutet a participé au triathlon version S de Mayenne, dimanche 20 mai. Le néophyte est ravi de sa première expérience.

147e sur 160. « Je finis déjà » et pour cette première, l’objectif de Renaud Boutet était ailleurs. « C’est parti d’un délire, raconte celui qui s’est lancé pour la première fois dans un triathlon, dimanche 20 mai à Mayenne. J’ai décidé de le faire en janvier, quand j’ai entendu parler du format S qui était proposé pour la première fois. »

Et le néophyte est ravi ! « C’est super, une très belle expérience que je pense renouveler. J’aurais dû le faire avant », assure-t-il. Mais pourquoi ne s’était-il pas déjà lancé ? « Je pratique le sport régulièrement et prises séparément, les trois activités, je les fais sans problème. Mais il y a l’enchaînement, révélait-il quelques jours avant l’échéance, un peu fébrile. J’ai déjà fait des duathlons, des vétathlons. Je me rappelle de crampes... Et puis, le triathlon représente toujours comme une sorte de mythe. » La distance sprint, 700 mètres de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied, lui est finalement apparue comme « plus abordable ».

Oppressé par la combinaison

Les débuts un peu difficiles dans l’eau n’ont en rien entamé son enthousiasme. « J’ai mis au moins la moitié du parcours à trouver mon souffle, je me sentais oppressé par la combinaison. Et puis, une fois que c’est passé, j’ai déroulé sans problème. »

Pas grave non plus, la petite erreur de parcours qui lui a fait perdre quelques instants quand il est allé récupérer son vélo. « J’ai fait tout un tour alors que j’aurais pu couper. Mais après, le vélo, c’était super sympa. Le public était là, c’était assez roulant. »

« Il y a beaucoup d'échanges »

Sur la course à pied, il s’est arrêté à deux reprises pour s’étirer. « La surprise que j’ai eue, alors que j’avais l’impression que le triathlon était un club un peu fermé, c’est qu’il y a beaucoup d’échanges, une convivialité entre les participants. Dans les transitions, des concurrents m’ont donné des conseils pour mettre mon casque par exemple. »

Cette première, Renaud Boutet pourrait bien la réitérer. Même assez rapidement. « Un gars avec qui j’ai couru un moment m’a dit “Rendez-vous le 21 juillet à Angers”. Si c’est compatible avec le travail et ma vie de famille... » Il envisage aussi de prendre sa licence. « Avec un peu d’entraînement, tout le monde peut le faire. Il y a tous types de physique. »

Mots clés : Mayenne, Triathlon,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire