Depuis Laval, il veut lancer la pala en Mayenne

08h01 - 11 mai 2018 - par L.K
Depuis Laval, il veut lancer la pala en Mayenne
Benoît Yven, en tenue de pala, devant le gymnase Jeff-Lemoine. La salle lavalloise comprend un fronton de pelote basque.

Féru de pelote basque, en particulier de pala, Benoît Yven veut utiliser le fronton lavallois.

Un fronton de pelote basque dans un gymnase lavallois : voilà un outil insolite dont votre hebdomadaire a parlé il y a quelques semaines. Dans la salle Jeff-Lemoine, sous les tribunes de l’ancien hippodrome, l’on pratiquait la pala ancha, pelote avec des raquettes, dans les années 1990. Mais depuis plusieurs années, l’équipement est tombé dans l’oubli.

« Beaucoup plus simple que le tennis »

Ce fronton, Benoît Yven aimerait le faire revivre. D’origine finistérienne, ce professeur d’EPS vit en Mayenne depuis plusieurs années, après un passage à Paris. « C’est là que j’ai découvert la pala, raconte-t-il. Je travaillais avec un basque qui tapait dans le seizième arrondissement, sur un fronton assez connu. J’ai accroché tout de suite. » Il prolonge l’expérience lors d’un séjour au Pays basque, sur des frontons extérieurs. « C’est très facile d’accès, beaucoup plus simple que le tennis. » Benoît Yven continue la pala à Paris et dans le Sud-Ouest, deux ou trois fois par an.

Arrivé à Laval, il découvre le fronton de la salle Jeff-Lemoine. Il contacte la mairie pour pouvoir l’utiliser. « On m’a répondu qu’à cause du but de hand installé devant, ça ne pourrait pas se faire. On ne pourrait pas le déplacer pour raison de sécurité. »

Plus d'informations dans Le Courrier de la Mayenne du 9 mai.

Mots clés : Laval, pala, fronton,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire