Montsûrs : Un éleveur conteste la politique du PMU

08h00 - 17 février 2018 - par B.E
Montsûrs : Un éleveur conteste la politique du PMU
Pascal Berthou, heureux propriétaire du haras de Saint-Martin à Montsûrs.

Pascal Berthou, éleveur de chevaux de course à Montsûrs, est le co-président du think tank Equistratis qui conteste la politique du PMU.

Après avoir fait fortune dans l'installation de plateforme pétrolière dans le golfe de Guinée, le Normand Pascal Berthou a créé à Montsûrs le haras Saint-Martin où il élève 70 chevaux. Co-proprétaire du champion Ready Cash, double vainqueur du prix d'Amérique en 2011et 2012, cet entrepreneur à la soixantaine dynamique a co-fondé en 2016 le think tank Equistratis pour contester la politique et les stratégies commerciales du PMU.

70 000 emplois directs menacés

« Les hippodromes se vident, le nombre de parieurs diminue, c'est toute la filière hippique et ses 70 000 emplois actifs et 200 000 indirects qui sont menacés », explique le propriétaire mayennais. Le laboratoire d'idées a confié l'étude des problèmes au cabinet de Jacques Carles qui avait combattu avec succès l'installation d'une déchetterie industrielle dans l'Orne près du Haras-du-Pin. 

Equistratis demande l'abandon des paris sportifs et du jeu de poker, une régulation des paris à l'international, la simplification de l'offre de jeux, la révision de la programmation des courses. Après avoir présenté ses préconisations à Bercy, ministère de tutelle principal du PMU, le think tank veux soutenir les candidats qui défendront ses idées lors des élections des représentants de la filière en 2019 au sein de France Galop et du Trot.

Lire dans le Courrier de la Mayenne du 15 février 2018.

 

Mots clés : Montsûrs, Coëvrons, PMU,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire