Escalade : sur la voie d'un pôle espoir en Mayenne

09h00 - 10 février 2018 - par M.F
Escalade : sur la voie d'un pôle espoir en Mayenne
La FFME est favorable à l’implantation d’un pôle espoir d’escalade pour le Grand Ouest en Mayenne.

La Mayenne pourrait former des espoirs français de cette nouvelle discipline olympique.

Lors de son assemblée générale qui vient de se tenir à Gorron, le comité départemental d’escalade a annoncé que cette année 2018 sera en grande partie consacrée au montage du dossier auprès de la Fédération française de la montagne et de l’escalade (FFME) pour la création d’un pôle espoir en Mayenne. Le comité départemental présidé par Bruno Buchet saisit une double opportunité pour présenter sa candidature en tant que pôle espoir : l’arrivée de la discipline dans le giron olympique à partir de Tokyo 2020 et de la livraison la même année d’un mur homologué pour les compétitions internationales au futur Espace Mayenne de Laval.

Un projet cohérent

« La fédération nationale trouve notre projet très cohérent, explique Bernard Chaillou, conseiller technique départemental du comité. Il existe trois pôles en France : à Voiron près de Grenoble, à Fontainebleau et à Toulouse. Laval est en position assez centrale pour la création d’une telle structure pour l’arc nord-ouest ». Reste à convaincre les partenaires locaux, notamment les conseils départemental et régional, du bien-fondé d’un tel projet. Ce pôle espoir accueillera des jeunes des catégories minimes à juniors, c’est-à-dire âgés de 15 à 19 ans. Il faudra donc se rapprocher de l’Inspection d’Académie pour monter des partenariats avec des établissements scolaires et des filières post-bac.

A la rentrée 2020-2021

Parallèlement à la modernisation et à l’installation des structures dans le département, le comité mayennais s’est engagé à jeter ses forces dans ce dossier. « Nous espérons que tout sera en place pour démarrer à la rentrée 2020-2021, lorsque le mur international sera livré. Nous disposerions alors de tous les équipements nécessaires pour préparer les jeunes grimpeurs aux exigences olympiques, c’est-à-dire le combiné vitesse-difficulté-bloc », annonce Bernard Chaillou.

Mots clés : Escalade, Mayenne,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire