Mobilisation à Ernée le 14 janvier, en soutien à un migrant menacé d'expulsion

07h00 - 13 janvier 2018 - par R.L
Mobilisation à Ernée le 14 janvier, en soutien à un migrant menacé d'expulsion
Farid, jeune Afghan de 25 ans, est en passe d’être expulsé vers la Bulgarie.

Un rassemblement de soutien à Farid Mousazai est organisé par son club de foot, l'Ernéeenne football, dimanche 14 janvier, à Ernée.

Le 18 décembre dernier, la demande d’asile en France de Farid Mousazai, originaire d’Afghanistan, a été refusée. Il est donc obligé de quitter le territoire français pour rejoindre la Bulgarie, pays où il est entré en Europe et où ses empreintes ont été prises. « Farid refuse de retourner dans ce pays où sont martyrisés les migrants, mis en prison. Sa seule volonté est de rester à Ernée » explique Jérôme Bouteloup, coprésident de l’Ernéenne football.

Farid ne peut donc plus être hébergé au centre d'accueil et d'orientation d’Ernée et n’a plus le droit à l’allocation pour demandeur d’asile. « Un deuxième et dernier recours a été engagé c'est pourquoi j’ai lancé une pétition pour recueillir un maximum de signatures qui viendront étayer son dossier devant le tribunal administratif de Nantes. Nous avons également prévu un rassemblement de soutien dimanche prochain, 14 janvier, à 11h à Ernée, place de l’Hôtel de ville. »

L'intégration se passe très bien

Farid Mousazai est arrivé le 16 août dernier, après avoir « fui son pays natal où les talibans ont fait exploser sa maison familiale et tué ses deux sœurs sous ses yeux. Sa femme et son fils sont restés là-bas mais il n’a plus aucune nouvelle d’eux ». Il était en effet logé au centre d’accueil et d’orientation et c’est « en tant que responsable associatif » que Jérôme Bouteloup s’est naturellement rapproché d'eux, « pour mieux les connaître et aussi leur proposer une offre sport et ainsi les aider à mieux s'intégrer ».

Avec trois autres footballeurs, Farid a signé une licence auprès de l’Ernéenne football : « Nous leur avons remis leur licence en contrepartie de petits travaux de bénévolat. » L'intégration se passe très bien et des liens se sont déjà tissés.

Mots clés : Migrants, Ernée,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire