Laval : l'aire d'accueil des gens du voyage rouverte

08h00 - 11 janvier 2018 - par L.K
Laval : l'aire d'accueil des gens du voyage rouverte
L’aire d’accueil est à peine rouverte et les caméras posent déjà problème à certains résidents. - © Photo d'archives

A la suite de coups de feu, l’aire d’accueil des gens du voyage était fermée. Elle a rouvert le 8 janvier.

Pas de retard au redémarrage : comme prévu, l’aire d’accueil des gens du voyage de la Gaufrie a rouvert lundi 8 janvier. Laval Agglomération l’avait fermée à la suite de dégradations et de tirs d’armes à feu en septembre dernier. Etaient notamment visées les caméras de vidéoprotection installées depuis peu sur le terrain.

« Les travaux prévus sont terminés, précise Gwenaël Poisson, vice-président de Laval Agglomération en charge de l’accueil des gens du voyage. Il s’agissait de remettre en état les caméras de vidéoprotection détruites, destructions qui ont conduit à la fermeture. »

Les caméras ne font pas plaisir à tout le monde

Quelques caravanes ont retrouvé l’aire dès le début de semaine. Difficile de savoir si les fauteurs de trouble sont revenus. « Si on le savait, on ne mettrait pas de caméras », atteste Gwénaël Poisson. Une chose est sûre : la vidéoprotection ne fait pas que des heureux. En témoigne cette mère de famille, installée depuis le début de la semaine. « Nous ne sommes pas contents. Il y a des caméras aux quatre coins du terrain qui filment 24 heures sur 24. Je ne crois pas que chez les sédentaires, il y ait des caméras. On veut notre vie privée. Ils peuvent mettre des caméras à l’extérieur, sur le parking, mais on ne veut pas qu’il y en ait juste devant chez nous. »

« C’est comme ça dès que l’on fait quelque chose, reprend l’élu. Il y a des gens satisfaits, d’autres moins. Cette idée, elle ne vient pas que de Laval Agglomération, mais elle vient aussi des conseils de terrain. C’est l’origine de la demande : des voyageurs qui ne se sentaient pas en sécurité. Nous avons testé cette solution pour ramener de la sérénité sur cette aire d’accueil. »

Quant au problème de la vie privée, il ne se pose pas pour le vice-président : « Les caméras ne filment que les espaces publics et non les espaces privatifs. Et c’est de la vidéoprotection : on ne se sert des images que s’il arrive quelque chose. » Du côté de la communauté des gens du voyage, on envisage déjà d’organiser une manifestation pour lutter contre les caméras.

Mots clés : Laval, Gens du voyage,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
1 commentaires
  1. Doudoune

    Si ils n'ont rien à ce reprocher les caméras ne devrait pas les déranger. Qu 'il ne se plaignent pas ils ont un terrain .

Envoyer un commentaire