Oisseau : A l'usine Bébé France

16h26 - 10 janvier 2018 - par R.A
Oisseau : A l'usine Bébé France
Bébé France était implanté sur le site du Vallon, à proximité de la Colmont. Aujourd’hui, le site abrite les ateliers municipaux.

L’usine Bébé France était une institution à Oisseau. Une ancienne salariée se souvient.

Après l’usine de tissage, Bébé France a marqué le paysage industriel de la commune. Créée en 1970, elle a employé jusqu’à 60 personnes, dont 33 femmes. Elle a fermé en 1987. En 1972, M. Barthélémy, directeur, a reçu l’oscar du jouet et de la puériculture.

Des articles de puériculture et des jouets, en métal, en pastique et en tissu y étaient confectionnés, « des berceaux, des couffins, de la layette, des baby-case, des mallettes, des berceaux de poupées », indique Simone qui y a travaillé de 1971 jusqu’en 1987.

Pas de travail à la chaîne

Elle a conservé les catalogues de tout ce qui s’y fabriquait. « Nous faisions de belles choses », se remémore-t-elle en feuilletant les livrets édités chaque année. « Au début, on faisait beaucoup de corbeilles, puis des couffins, des petits vêtements comme le baby-nuit. On cousait aussi pour les poupées ».

A cette époque, pas de travail à la chaîne, « nous faisions tout de A à Z. Pour le baby-nuit par exemple, il fallait tailler le tissu, le doubler, y mettre du bourrage ». Les armatures des couffins étaient achetées, « nous faisions tout l’habillage. C’était de très belles réalisations ». Les hommes fabriquaient les lits en fer, faisaient les soudures, la peinture.

« Pour la plupart, le personnel c’était les gens du village ». La couturière se souvient de ses collègues, l’une travaillait sur une machine spéciale qui faisait les “smocks”, une autre était à l’emballage. « Le matin, on se chauffait les mains à la lampe de la machine à coudre », sourit-elle. Elle a appris le métier en regardant les autres ouvrières travailler. « J’observais puis ensuite je refaisais ».

Mots clés : Oisseau, usine, bébé,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire