Grez-en-Bouère : ils veulent la fin d'Aprochim

00h00 - 13 novembre 2017 - par B.E
Grez-en-Bouère : ils veulent la fin d'Aprochim
L'association Entre Taude-et-Bellebranche réclame la cessation de l'activité d'Aprochim.

Après l'incendie du 13 octobre dernier, des associations s'inquiètent de la pollution des parcelles proches de l'usine Aprochim. Entre Taude et Bellebranche réclame même la fin de l'activité.

Les mesures de pollution prises 24 heures après l'incendie du 13 octobre dernier sur le site Aprochim, ont montré un taux de dioxine supérieur à la norme européenne retenue sur trois parcelles. La préfecture a demandé à l'entreprise de nouvelles précisions sur les zones concernées. Pendant ce temps des dispositions de confinement des troupeaux ont été décidées.

Cette situation irrite les associations de défense de l'environnement riveraines du site. Entre Taude et Bellebranche soutenue par la Fédération de l'environnement 53 réclame purement et simplement la fin du traitement des transformateurs contenant du PCB dans l'usine de Grez-en-Bouère. De son côté, Terre et vie d'Anjou conteste les normes utilisées pour jauger l'importance de la pollution. 

De son côté la direction attend les résultats de nouvelles mesures effectuées sur les herbes. « Les associations sont dans leur rôle d'alerte », répond le directeur Florent Mancini. A lire dans le Courrier de la Mayenne du 9 novembre.

Mots clés : Grez-en-Bouère,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire