Laval : l'éclairage des véhicules surveillé par la police

11h17 - 20 octobre 2017 - par G.P
Laval : l'éclairage des véhicules surveillé par la police
Un technicien de la DAL de Laval intervient pour régler les phares des automobilistes.

Ce vendredi 20 octobre, 47 automobilistes sont attendus au commissariat de police. La cause ? Leur véhicule présentait des défauts d'éclairage constatés ces deux dernières semaines.

47. C'est le nombre d'automobilistes attendus ce vendredi 20 octobre au commissariat de police de Laval. 

Ces deux dernières semaines, ils ont été contrôlés avec un point commun : leur voiture ou deux-roues présentaient des défauts d'éclairage. « Ils ont été arrêtés pour des phares mal réglés, une ampoule grillée, un éclairage de plaque non conforme ou encore l'absence de gilet ou de triangle dans leur véhicule », signale le major Martial Michalski, chef de l'unité de sécurité routière du commissariat.

Cette fois, les forces de l'ordre ont décidé de jouer la carte de la prévention. « Ils ont reçu une fiche et une convocation pour aujourd'hui, avec l'obligation de se mettre en règle. S'ils ne viennent pas, ils recevront une amende de 90 € », prévient l'officier.

Cette opération, menée en partenariat avec les services de la Prévention routière, le garage DAL de Laval et l'université régionale des métiers et de l'artisanat, est à mettre en parallèle avec le passage prochain à l'heure d'hiver. « Les journées racourcissent et la visibilité est moins bonne », constate le major Michalski.

Cette initiative est également à mettre en relation avec l'accidentalité. « Cette semaine, nous avons recensé deux accidents corporels. Pour les deux deux-roues impliqués, une manque de visibilité a été constaté », indique Yves Cellier, directeur départemental de la sécurité publique (DDSP). 

En parallèle, la Prévention routière organise également des contrôles d'éclairage dans le département ce vendredi. Un stand est ainsi en place au Leclerc des Bozées de Laval.

Mots clés : Laval, police, véhicules,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
1 commentaires
  1. Nissa

    C'est bien mais pas suffisant. L'article ne parle pas des vélos et scooters en circulation sans phares ni gilets jaunes la nuit/par temps de brouillard. Et il est plus que temps qu'une campagne d'information sur l'utilisation correcte des ronds-points soit lancée dans le département. Avec le nombre de ronds-points au kilomètre et ce qu'on voit comme âneries de la part des usagers chaque jour, ce ne serait pas du luxe !

Envoyer un commentaire