Moto, side-car cross à l'ancienne à Javron-les-Chapelles le 10 septembre

07h00 - 09 septembre 2017 - par R.L
Moto, side-car cross à l'ancienne à Javron-les-Chapelles le 10 septembre
L'équipe de bénévoles est prête à recevoir pilotes et spectateurs.

Ce dimanche 10 septembre, une bonne centaine de pilotes, venus de toute l'Europe, sont attendus à Javron-les-Chapelles.

La JVA organise un moto, side-car cross à l’ancienne avec des motos datant d’avant 1973 le 10 septembre. La 1ère édition a vu le jour en 2004 « avec 26 motos et 300 spectateurs. » En 2007/2008, le motocross réalise ses meilleures années en accueillant 210 véhicules et environ 1 500 spectateurs. Alain Belliot, président de la JVA (Javron véhicules anciens), fait aussi partie des pilotes qui s'affronteront sur le terrain de la Fosse : « Je roule en solo sur BSA 350 Gold Star, un modèle très rare ! »

Cette manifestation est aussi l'occasion d'admirer les véhicules anciens, de les approcher et de pouvoir discuter avec les pilotes qui se rendent disponibles entre les courses.

La 14ème édition sera placée sous le signe de l'émotion, après le décès de Paul Denis, le 14 août dernier, à l'âge de 87 ans. Javronnais d'origine, Paul Denis a été 5 fois sacré champion de France de side-car, faisant de lui le recordman français de la discipline. En présence de ses anciens passagers, un hommage sera rendu à cette personnalité très connue dans le milieu.

Malgré la passion qui ne cesse d’animer les organisateurs, Alain Belliot annonce : « Cette année est sans doute la dernière ». Président de la JVA depuis le début de l'aventure, Alain Belliot regrette la charge de travail administratif « de plus en plus lourde d'une année sur l'autre ».

Pour profiter des épreuves qui se dérouleront de 8h à 18h sur le terrain de la Fosse, l’accès se fait par le village de Goulifer (route du Ham). Entrée : 5 € (gratuit pour les enfants jusqu’à 14 ans). Restauration sur place. Parking gratuit. Renseignement auprès d’Alain Belliot au 06 87 38 33 71.

Mots clés : Javron-les-Chapelles,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire