A Ernée, un cygne abrite l'âme de Blanche

08h54 - 19 août 2017 - par L.Q
A Ernée, un cygne abrite l'âme de Blanche
A l'étang de Boisberranger à Ernée, un cygne peut attire votre attention. Il abrite l'âme de Blanche.

Notre série sur les légendes et les lieux hantés en Mayenne continue. Cette semaine, découvrez le cygne de Boisberranger à Ernée. Il abrite l'âme d'une jeune fille morte de chagrin.

A Ernée, si vous vous baladez près de l'étang de Boisberranger, prenez garde aux oiseaux, surtout aux cygnes. L'un d'eux, sans doute le plus immaculé, abrite l'âme d'une jeune femme morte de chagrin. Blanche était la fille de l’un des seigneurs du Boisberranger.

Un jour, un jeune seigneur du voisinage aperçut la donzelle de Boisberranger. Frappé par sa beauté, il ne tarda pas à en tomber amoureux. Sous le charme du damoiseau, la jeune châtelaine accepta son amour. Le jeune amoureux partit faire son devoir militaire. Il s'en allait à la guerre pour libérer la Terre-Sainte et tenter de vaincre les ennemis turcs. Il n'en revint jamais. 

Un cygne immaculé

La jeune fille, voyant ses espérances anéanties et ses désirs évanouis, se précipita dans l’étang du Boisberranger. Elle mourut noyée dans l'étendue d'eau ernéenne. La légende veut que son corps fut transformé en un cygne d’une blancheur éclatante. Certains jours de l’année, pendant les douces nuits d’été, le volatile voguerait au clair de lune sur l’étang, comme s’il attendait le retour de son chevalier. 

Plus d'informations dans notre série sur les lieux hantés dans l'édition du 17 août. 

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire