Football : Laval 1 - Cholet 1

21h33 - 15 juillet 2017 - par M.F
Football : Laval 1 - Cholet 1
A l'image d'Alban Rousselet, les jeunes Lavallois ont été percutants.

Mené en première période par Cholet, le Stade lavallois a égalisé en deuxième mi-temps de ce deuxième match de préparation.

Les deux formations qui se retrouveront cette saison ont livré un match de bonne facture. Face à un adversaire bien configuré athlétiquement, les Lavallois ont montré qu'ils ont bien progressé après une semaine supplémentaire de travail. Cette fois, Jean-Marc Nobilo a d'abord aligné ses joueurs les plus expérimentés. Cette formation a tenté de bonnes choses. Les plus belles occasions sont venues du couloir droit, avec Perrot qui lançait Neyou, lequel trouvait souvent Maleya dans l'axe. Mais aucune des six occasions franches n'a été mise au fond. En revanche, les Choletais, menés par l'ancien Lavallois Guillaume Rippert, ont proprement concrétisé une de leurs deux contre-attaques rapides. Gomez adresse un centre au deuxième poteau pour Bertrand, lequel ajuste une reprise croisée dans le petit filet de Hautbois.
En seconde période, les jeunes étaient épaulés par Christopher Glombard et Charly Pereira-Lage. Même si Maloisel et Rousselet ne se sont pas toujours trouvés, on doit souligner leur percussion qui a amené plus d'une action devant le but. Neyou, seul joueur à avoir été gratifié d'une heure de jeu, a été fauché dans la surface, permettant à Pereira-Lage d'égliser, en deux temps, sur le penalty.

A confirmer

Sur une dizaine d'actions franches qu'ils se sont créées au cours du match, les Tango n'ont pas su être réalistes devant le but, même si la dextérité de Monteiro, le gardien du SOC, y est pour quelque chose. Mais il s'agissait surtout d'hésitation, ce qui a pu rappeler de mauvais souvenirs aux spectateurs réunis au stade Dalibard de Changé. Nous ne parlerons pas de vieux démons pour un deuxième match de préparation, nous noterons surtout les progrès réalisés en une semaine, avec des débuts d'automatismes intéressants.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire