Laval : des lycéens sans-papiers en difficulté

10h33 - 17 février 2017 - par L.K
Laval : des lycéens sans-papiers en difficulté
Une partie des membres des collectifs d'aide aux sans-papiers dont les enseignants du lycée Buron-Réaumur.

Les militants en faveur des droits des sans-papiers sont actuellement préoccupés par le cas de deux lycéens et d'une famille azérie.

Année après année, les enseignants du lycée Buron-Réaumur à Laval restent vigilants sur la situation de leurs élèves sans-papiers. Mercredi 8 février, ils ont fait un point sur la situation de deux d'entre eux, Bray et Seykou-Chérif, jeunes majeurs sortis du réseau d'aide sociale à l'enfance (Ase).

« Il a été mis dans la clandestinité »

Ce jour-là, les enseignants étaient sans nouvelle depuis le début de la semaine de Seykou-Chérif, scolarisé en seconde professionnelle. Le 1er février dernier, il a eu 18 ans. Dès le lendemain, il quittait les rangs de l'Ase, sans contrat jeune majeur. « Aux dernières nouvelles, il serait hébergé chez un ami à Château-Gontier. Il a besoin d'aide, d'accompagnement, et là, il a été mis dans la clandestinité. »

 

Bray, originaire du Congo-Kinshasa, devrait bientôt obtenir des papiers. Il est pour l'instant hébergé chez des particuliers. « Il va démarrer son métier de chaudronnier au mois de juin. Il paiera des impôts et apportera son savoir-faire. Il rendra au centuple les quelques milliers d'euros qu'on aura demandés pour son hébergement. » Les professeurs souhaiteraient que ces deux lycéens bénéficient d'un hébergement en internat.

Mots clés : Laval, sans-papiers,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire