L'aventure en Coupe d'Ernée : déclarations et images

09h00 - 04 décembre 2016 - par M.F
L'aventure en Coupe d'Ernée : déclarations et images
Les Ernéens sont sortis de la Coupe avec les honneurs.

Sortis en 64e de finale par une National, les Ernéens resterons des héros de la coupe de France 2016-2017. L'aventure est finie pour la bande à Charly. Mais que la fête était belle.

Jérôme Bouteloup (président de l'Ernéenne Football) : « Je remercie notre nombreux public de nous avoir suivis et soutenus avec fair-play. Merci aussi à tous nos adversaires qui ont joué le jeu, avec fair-play également. C'était une belle aventure qui restera dans l'histoire de notre club. »

Nizani Abdou (n°7) : « J'ai signé à l'Ernéenne il y a deux mois. J'habite à Fougères et je jouais auparavant à la Chapelle-Janson, en première division. J'ai intégré l'aventure au septième tour. C'était formidable ce qu'on a vécu. Sur ce match, c'était difficile. Techniquement et physiquement, ils étaient meilleurs que nous. Je pense avoir donné le meilleur de moi-même sur mon couloir. D'ailleurs on a tous tout donné. Donc il n'y a aucun regret à avoir. Je remercie vraiment tout le groupe et le coach pour l'accueil qu'il m'ont réservé. »

Cédric Canniou (capitaine) : « C'était une belle aventure. On a tenu la dragée haute à une équipe de National en première mi-temps. On n'a pas mal couru, on a laissé de l'énergie, mais on est fiers d'être rentrés au vestiaire avec 0-0. Le premier but nous a fait mal. Après, physiquement, ça a commencé à être dur. Mais ils n'ont pas déjoué, ils nous ont respectés. Si ma frappe était passée sous la barre à la 7', ça aurait peut-être changé la physionomie du match, ça les aurait peut-être fait douter, mais bon... »

Charly Leblanc (coach de l'Ernéenne) : « On peut avoir une certaine fierté, on revient au vestiaire à 0-0 en défendant très bien. On était proches les uns des autres, en revenant bien sur le ballon. Nous avons mis de l'impact pendant une heure. On prend le but sur une petite erreur, et après ça devient plus dur. Le résultat apporte une déception, mais on doit garder la joie d'une prestation aboutie. Nous avons de quoi être satisfaits, c'était la réalité d'un adversaire plus fort. Maintenant, la trêve va nous faire du bien… »

Mots clés : coupe de France,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire